les maladies cardiovasculaires / Maladies du coeur

La péricardite

Le péricarde est  la membrane entourant le cœur et la racine des gros vaisseaux. Il est composé de deux feuillets séparés par quelques millilitres de liquide.

La péricardite est une inflammation du péricarde. On distingue les péricardites « sèches » et les péricardites « liquidiennes ».  

Dans la péricardite « sèche », les deux membranes constituant le péricarde sont irritées et ne glissent plus de façon harmonieuse ; elles deviennent en quelque sorte semblables à deux feuilles de « papier de verre ». Dans ces conditions, le frottement des parois l’une contre l’autre lors des mouvements cardiaques ou lors de la respiration engendre une douleur.

Dans la péricardite « liquidienne » les deux feuillets sont séparés par du liquide : l’épanchement péricardique. Cet épanchement risque de comprimer le cœur et d’altérer son fonctionnement. Dans certains cas, au terme d’une longue évolution, le péricarde peut se rigidifier et enserrer le cœur dans une coque fibreuse ou calcifiée, on parle alors de péricardite « constrictive ».

Il est parfois difficile de déterminer la cause d’une péricardite, on parle alors de péricardite idiopathique. Toutefois, la péricardite survient souvent suite à une infection virale (grippe, rhume…) passée relativement inaperçue.

Plus rarement, la cause est bactérienne ou due à des champignons ou des parasites.

La péricardite peut être parfois secondaire à une autre maladie, comme les maladies inflammatoires (le Lupus par exemple), un infarctus du myocarde ou une insuffisance rénale.

Elle peut enfin être secondaire à certains traitements comme la chirurgie cardiaque ou la radiothérapie.

Les symptômes de la péricardite sont variables.

Ils peuvent parfois ressembler à la grippe ou à une infection virale :

  • fièvre ;
  • fatigue ;
  • frissons ;
  • maux de tête ;
  • transpiration excessive.

Plus rarement, l’individu peut ressentir :

  • un essoufflement ;
  • des palpitations ;
  • un gonflement du ventre ou des jambes.

Une douleur à la poitrine (plus intense lors de grandes respirations) est généralement présente.

Le médecin pratiquera une anamnèse complète (interrogation du patient et examen physique).

Certains examens seront prescrits pour confirmer le diagnostic de péricardite :

  • prise de sang ;
  • électrocardiogramme ;
  • Échographie cardiaque transthoracique ;
  • CT scan.

La péricardite nécessite un traitement médicamenteux afin de diminuer l’inflammation et la quantité de liquide.

Traiter la cause de la péricardite est également essentiel ; ce traitement dépendra de la pathologie sous-jacente diagnostiquée

Une ponction péricardique est parfois nécessaire. La cardiologue insère une fine aiguille à travers le thorax jusqu'au sac péricardique et y prélève le liquide.

Cette procédure est préconisée :

  • à titre thérapeutique pour diminuer la quantité de liquide et soulager la compression du cœur ;
  • à titre diagnostique pour analyser le liquide et proposer un diagnostic et un traitement plus adapté.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Route 555
Tel: 02 764 28 12