Réadaptation cardiaque

Le Centre de réadaptation cardiaque (CRC) des Cliniques universitaires Saint-Luc prend en charge les personnes victimes d’incidents cardiaques. La réadaptation cardiaque est un processus à long terme par lequel les patients cardiaques sont encouragés et supportés par des professionnels issus d’une équipe multidisciplinaire pour atteindre un niveau de santé physique et psycho-sociale optimal.

La réadaptation cardiaque est recommandée pour les patients victimes de syndromes coronariens aigus tels que l’infarctus du myocarde ou après intervention sur les artères coronaires (dilatation, stent coronaire ou pontages chirurgicaux). Elle s’adresse également aux personnes hospitalisées pour un épisode d’insuffisance cardiaque, la pose d’un pacemaker ou d’un défibrillateur et les patients ayant bénéficié d’une transplantation cardiaque.

Les bénéfices de la réadaptation cardiaque

Les maladies cardiaques sont souvent associées à une diminution de la capacité physique, à des facteurs de risque cardiovasculaire comme l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle, le tabagisme mais aussi à des difficultés sociales ou psychologiques.

La capacité physique peut facilement se mesurer grâce à une épreuve d’effort avec mesure de la consommation d’oxygène. L’épreuve d’effort se déroule avant et après la réadaptation. Les résultats du test pratiqué après la réadaptation cardiaque indiquent des progrès de 15 à 20 % en moyenne.

Par ailleurs, on constate bien d’autres bénéfices :

  • amélioration de la qualité de vie ;
  • intégration sociale grâce aux séances de groupe ;
  • diminution de l’anxiété et de la dépression ;
  • certaines études démontrent que la réadaptation cardiaque entraîne une diminution de 20 à 30% de la mortalité et des risques de récidive.

Une prise en charge complète

La réadaptation cardiaque nécessite une prise en charge multidisciplinaire. Pour assurer une telle prise en charge,  le Centre de réadaptation cardiaque des Cliniques universitaires Saint-Luc regroupe de nombreux spécialistes :

  • cardiologues ;
  • kinésithérapeutes ;
  • psychologues (gestion du stress, aide à l’arrêt du tabac) ;
  • diététicienne (conseils pour équilibrer son alimentation, contrôle du cholestérol, du diabète, de la surcharge pondérale et de l’hypertension artérielle) ;
  • assistants sociaux.

Toutes les semaines, l’équipe se réunit pour discuter de l’évolution de chaque patient. A la fin du programme de réadaptation, un rapport est envoyé au médecin traitant pour spécifier les progrès acquis et discuter des points qui restent à surveiller.

De l’hospitalisation au « coronary club »

Organisée selon une convention avec l’INAMI, la réadaptation cardiaque comprend maximum 45 séances (90 séances après une transplantation cardiaque) et dure maximum 6 mois (12 mois après une transplantation cardiaque). Elle débute dès l’hospitalisation.

Elle se déroule en 3 étapes :

  1. Durant l’hospitalisation
    Le lendemain de l’incident cardiaque, le patient débute déjà sa revalidation. Accompagné d’un kinésithérapeute, il réalise progressivement différents exercices : mouvements des membres supérieurs, exercices respiratoires, exercices assis au bord du lit, marche à pied et enfin des exercices musculaires plus intenses. Le patient rencontre souvent la diététicienne, l’assistant(e) social(e) et le (la) psychologue.

  2. En ambulatoire 
    De retour chez lui, le patient revient 2 à 5 fois par semaine au Centre de réadaptation cardiaque des Cliniques universitaires Saint-Luc pour participer à des séances collective d’une heure mais selon un programme individualisé à chaque patient. Ces séances se déroulent dans un gymnase comprenant tous les équipements modernes.
    Chaque patient dispose donc d’un programme personnalisé, établi en tenant compte des résultats du test d’effort pratiqué au préalable.
    Au programme : gymnastique, endurance (vélo statique, tapis roulant et aviron) et renforcement musculaire, toujours sous la surveillance d’un(e) kinésithérapeute.
    Lors des séances, le patient est encadré ; le thérapeute essaye de le rendre autonome et acteur de sa prise en charge.

  3. « Coronary club »
    Au terme de la convention, le patient a la possibilité de prolonger sa réadaptation au Centre de réadaptation cardiaque des Cliniques universitaires Saint-Luc pour poursuivre son entraînement physique. Il s’agit d’un système d’abonnement sous la supervision de kinésithérapeutes spécialisés.

Salle de réadaptation cardiaque

Contact

Institut Cardiovasculaire
Centre de réadaptation cardiovasculaire, tél. : 02 764 19 36