Les traitements / Valves Décompensation

Transplantation cardiaque

La transplantation cardiaque est une technique chirurgicale consistant à remplacer le cœur malade du patient par le cœur d’un donneur dont la compatibilité a été vérifiée.

La transplantation cardiaque est une intervention chirurgicale lourde et n’est envisagée qu’en dernier recours, pour des patients en insuffisance cardiaque sévère et réfractaire.

Transplantation cardiaque

La transplantation cardiaque dure de 4 à 6 heures.

Pour que la transplantation cardiaque fonctionne, il est indispensable que le patient receveur respecte certains critères :

  • la localisation : le délai entre le prélèvement et la transplantation ne peut excéder quatre heures. Eurotransplant référencera prioritairement des centres hospitaliers à proximité géographique. La Belgique étant un pays relativement petit, cinq des sept centres belges se sont regroupés pour former un centre unique, avec la même liste d’attente afin de pouvoir bénéficier de cette priorité locale ;
  • le groupe sanguin ;
  • la compatibilité immunologique : dans le cas où le receveur aurait déjà été immunisé suite à une opération ou une transfusion ;
  • l’âge : plus le donneur est âgé, plus les risques cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète, etc. seront élevés ;
  • la qualité de l’organe : pour déterminer la qualité d’un cœur, les médecins se basent sur les résultats d’échographies cardiaques ou de l’électrocardiogramme. Au besoin, une coronarographie sera réalisée afin de vérifier l’état des coronaires.
  • si une trop grande quantité de médicaments intraveineux stimulant le cœur est nécessaire pour que le cœur fonctionne normalement, cela signifie que l’organe est déjà en souffrance et ne pourra dès lors faire l’objet d’une transplantation ;
  • l’environnement du cœur : il y a des précautions à prendre afin de préserver l’organe des donneurs en état de mort cérébrale.

L’intervention est pratiquée dès qu’Eurotransplant a identifié un donneur d’organe. Une équipe chirurgicale effectue le prélèvement du cœur tandis qu’une autre procède à la transplantation lorsque le cœur du donneur est disponible.

Une fois l’opération terminée, le patient transplanté est transféré au Service de pathologies cardiaques intensives pour une durée de 5 à 6 jours. Il est ensuite admis dans le Service de chirurgie cardio-vasculaire et thoracique pour une période de 10 à 15 jours.

Des saignements nécessitent parfois une nouvelle intervention. Dans certains cas, la transplantation cardiaque peut être suivie d’une insuffisance rénale (nécessitant une dialyse temporaire).
Endéans les premières semaines, on redoute également la survenue d’infections bactériennes ou virales.

Toute la période péri-opératoire ainsi que la prise en charge à moyen et long terme après la transplantation est réalisée par  une équipe de cardiologues, de spécialistes en soins et de chirurgiens secondés par un psychologue et un assistant social, en collaboration étroite avec les médecins spécialistes respectifs de chacun des patients transplantés.
Cette prise en charge correspond à un suivi de consultation, des contrôles biologiques, échographiques, une évaluation coronarographique annuelle et des biopsies du muscle myocardique, afin de prévenir autant que possible la survenue de phénomène de rejet aigu et/ou chronique du greffon.

Par ailleurs, le rejet reste une complication tout au long du suivi, avec un risque maximal lors des six premiers mois.

La période de convalescence dure de 2 à 3 mois à la maison.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Service de transplantation cardiaque
Tel: 02 764 61 09