les maladies cardiovasculaires / Maladies du coeur

Les cardiomyopathies

Les cardiomyopathies sont des maladies du muscle cardiaque (le myocarde). Les cardiomyopathies empêchent le myocarde de pomper correctement le sang circulant dans les vaisseaux pour alimenter l’organisme en oxygène et en nutriments.

Il existe différentes sortes de cardiomyopathies ; les plus fréquentes sont :

  • La cardiomyopathie dilatée ;

  • La cardiomyopathie hypertrophique.

Les cardiomyopathies les plus rares sont :

  • La cardiomyopathie restrictive ;

  • La cardiomyopathie arythmogénique du ventricule droit (ARVC)

Les cardiomyopathies peuvent être d’origine génétique.

Le myocarde peut également être endommagé par :

  • Une maladie métabolique (diabète, hyperthyroïdie…) ;

  • Une maladie auto-immune ;

  • Une myocardite ;

  • Une consommation excessive d’alcool ;

  • Une prise excessive de toxiques (stupéfiants, chimiothérapie…) ;

  • Une malnutrition.

Les symptômes d’une cardiomyopathie sont :

  • Un essoufflement au repos ou à l’effort ;

  • Une douleur dans la poitrine à l’effort ou au repos ;

  • Une grande fatigue (une capacité diminuée à l’effort) ;

  • De l’œdème (gonflement) au niveau des jambes et des chevilles en particulier ;

  • Des douleurs thoraciques ;

  • Des palpitations ;

  • Des malaises (voire des pertes de connaissance) ;

  • Des crépitants (bruit particulier provenant des poumons, détectables lors de l’auscultation) ;

  • Un souffle cardiaque (détectables lors de l’auscultation) ;

  • Etc.

Certaines personnes ne ressentent aucun symptôme ; le diagnostic de cardiomyopathie est alors posé à l’occasion d’un examen médical pratiqué pour une autre plainte.

La cardiomyopathie peut être détectée grâce à différents examens :

  • L’électrocardiogramme ;

  • L’échographie cardiaque trans-thoracique ;

  • Le holter ECG ;

  • L’épreuve d’effort ;

  • Le cathétérisme cardiaque ;

  • Une prise de sang ;

  • Une IRM cardiaque

Un traitement médicamenteux (diurétiques, inhibiteurs d’enzymes de conversion, bêta-bloquants, anticoagulants, anti-arythmiques) permet d’agir sur la plupart des symptômes.

Les personnes souffrant de cardiomyopathies peuvent également agir sur les symptômes en modifiant leur alimentation (diminution de la consommation de sel, pas d’alcool) et en pratiquant une activité sportive modérée.

Lorsque les traitements médicamenteux ne produisent pas les effets escomptés, d’autres stratégies thérapeutiques peuvent être envisagées, comme le recours à la chirurgie (implantation d’un défibrillateur ou d’un pacemaker par exemple) et parfois la transplantation cardiaque.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Route 555
Tel: +32 2 764 28 12

Pour en savoir plus

Document Title

Documents annexes