Les traitements / Rythme

Pacemaker et défibrillateur

Diverses affections peuvent conduire à une perturbation du rythme et de la conduction cardiaques. Afin d’aider le cœur à maintenir un rythme régulier, les médecins proposent l’implantation d’un pacemaker ou d’un défibrillateur automatique implantable.

Le pacemaker est un petit boîtier en métal contenant des circuits électroniques alimentés par une pile. Il est capable d’analyser le rythme cardiaque, de détecter les anomalies et d’envoyer des signaux électriques afin d’assurer un rythme cardiaque normal.

Le défibrillateur automatique implantable délivre, si nécessaire, un choc électrique pour interrompre un trouble du rythme grave, comme une fibrillation ventriculaire.

Pacemaker et défibrillateur

L'implantation d’un pacemaker dure environ 1 heure mais peut se prolonger, selon l'anatomie de chacun.

L'implantation d'un défibrillateur automatique dure généralement plus longtemps (parfois plus de 2 heures).

  • Avant l’implantation, le cardiologue complète le dossier médical du patient : une radiographie du thorax, un électrocardiogramme ainsi qu’une prise de sang  font partie des examens pratiqués.
  • Le personnel soignant questionne le patient sur les médicaments qu’il prend et ses allergies éventuelles.
  • Une tonte du thorax et une douche avec du savon antiseptique sont réalisés la veille. Cette douche sera répétée le jour de l’intervention afin de limiter au maximum le risque d’infection.
  • Le patient devra retirer son alliance avant de descendre au bloc opératoire.
  • Avant l’intervention, il sera être à jeun (ne rien boire ni manger à partir de minuit la veille).

L’insertion du pacemaker ou du défibrillateur automatique implantable requiert une petite incision de la peau sous la clavicule.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale pour un pacemaker et sous anesthésie générale pour un défibrillateur automatique implantable.

Mobilisation

  • Généralement, le patient peut se mobiliser le jour même, mais doit attendre l’infirmier pour le premier lever;
  • Durant les premières 24h, le bras du côté où se situe l´appareil doit rester en écharpe pour éviter le déplacement précoce des sondes;
  • Pendant 1 mois, le patient doit éviter de bouger ce bras de façon excessive ou de porter des charges lourdes de ce côté afin de ne pas entraver la cicatrisation.

Plaie

  • La plaie doit rester propre, sèche et couverte pendant 10 jours. Elle peut ensuite rester à l’ai libre;
  • Le pansement doit être refait par une infirmière ou un médecin tous les 3 à 4 jours pendant 10 jours (Hibidil 0.05%);
  • Les fils sont résorbables, les stéristrips peuvent être retirés après 10 jours s’il y a lieu;
  • En cas d’écoulement ou de gonflement important de la plaie, le patient doit consulter son médecin traitant ou son cardiologue.

Contrôle du pacemaker ou du défibrillateur automatique implantable

La première visite aura lieu 6 à 8 semaines après l’implantation du pacemaker / défibrillateur automatique implantable.
Une carte d’identité de l’appareil vous sera délivrée au patient lors de ce premier contrôle. Elle permet d’identifier son pacemaker / défibrillateur automatique implantable si un autre cardiologue devait un jour le contrôler. Elle permet aussi de démontrer que le patient en est porteur lors du passage de douanes à l’aéroport.

Une visite est ensuite recommandée tous les 6 mois pour s’assurer du bon fonctionnement du boîtier.

Le fonctionnement de l’appareil peut être altéré s’il est soumis à un champ magnétique important.

Voici quelques conseils pratiques à respecter :

  • Le patient peut voyager, mais doit éviter les portiques de sécurité des aéroports. Leur passage lui sera épargné afin que leur champ magnétique ne dérègle pas l’appareil;
  • La réalisation d'une radiographie ou d'un scanner ne pose pas de problème, mais celle d'une résonance magnétique nucléaire doit être discutée (le boîtier IRM est-il compatible?);
  • Eviter de se trouver à moins de 50 cm  de plaques de cuisson à induction ou la pratique de la soudure à l'arc;
  • Il est préférable de tenir son GSM à distance de l’appareil: utiliser l'oreille opposée et ne pas le placer dans la poche de chemise;
  • Eviter tout choc sur le boîtier;
  • Pour les pacemakers, la conduite d’un véhicule est interdite pendant 1 mois. En ce qui concerne les défibrillateurs automatiques implantables, il est interdit de conduire un véhicule pendant une période d’1 à 3 mois, selon l’indication;
  • Eviter les expositions prolongées au soleil (les risques de brûlures sont augmentés par la présence d'une masse métallique).

Très important !

Toujours signaler aux médecins ou au personnel soignant que le patient est porteur d’un pacemaker / défibrillateur automatique implantable (un bistouri électrique peut par exemple en perturber la programmation).  

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Route 555
Tel: 02 764 28 12