les maladies cardiovasculaires / Maladies du coeur

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une pathologie chronique évolutive qui survient lorsque le cœur est trop fatigué pour assurer son rôle de pompe lors de l’effort, voire au repos dans les cas les plus sévères. Il n’est alors plus capable de faire circuler le sang dans l’organisme.

L’insuffisance cardiaque engendre différents dysfonctionnements (reins, poumons, cerveau, muscles, etc.).

L’insuffisance cardiaque représente un problème de santé publique majeur puisqu’elle affecte environ 1 à 2% de la population mondiale, soit environ 26 millions de personnes à travers le monde et on estime qu’environ 200.000 Belges sont concernés.

L’insuffisance cardiaque est le plus souvent causée par une pathologie coronarienne, comme un infarctus du myocarde étendu, l’exposition à certains traitements cardiotoxiques (chimiothérapie), une affection virale ou une pathologie valvulaire. Une mauvaise hygiène de vie (sédentarité, alimentation déséquilibrée, tabagisme, alcool) peut également être à l’origine d’une insuffisance cardiaque.

L’âge avancé constitue également l’un des plus gros facteurs de risque de l’insuffisance cardiaque.

Les patients souffrant d’insuffisance cardiaque présentent les symptômes suivants :

  • un essoufflement lors d’un effort ou au repos au stade le plus sévère ;
  • une grande fatigue ;
  • le gonflement des pieds et des chevilles (causé par une rétention d’eau et de sel) ;
  • une prise de poids ;
  • une sensation d’oppression en position allongée avec des réveils nocturnes ;
  • des douleurs abdominales et une inappétence liées à une congestion du foie et de l’estomac  qui accumulent trop d’eau ;
  • une envie d’uriner très fréquemment la nuit.

Le médecin se basera sur la présence de symptômes évocateurs pour poser le diagnostic d’insuffisance cardiaque. Des examens complémentaires l’aideront à confirmer ce diagnostic :

  • l’électrocardiogramme permet de détecter les anomalies du rythme cardiaque et les signes d’accidents cardiaques antérieurs ;
  • la radiographie du thorax permet de voir une dilatation du cœur ou des poumons causée par l’insuffisance cardiaque ;
  • l’échocardiographie Doppler qui montre avec précision l’anatomie et le fonctionnement du cœur ;
  • un examen sanguin pour analyser les éventuels dégâts causés aux reins ou au foie ;
  • le cathétérisme cardiaque gauche et la coronarographie pour investiguer les artères coronaires ou les valves cardiaques ;
  • le cathétérisme cardiaque droit pour investiguer les pressions de remplissage dans les chambres cardiaques et mesurer le débit cardiaque ;
  • l’épreuve d’effort pour évaluer la capacité fonctionnelle résiduelle du patient.

Une meilleure hygiène de vie avec surveillance des apports hydro-sodés, un traitement médicamenteux adapté et un suivi régulier par un médecin amélioreront la qualité de vie et l’espérance de vie du patient.

Les médicaments le plus souvent prescrits pour traiter l’insuffisance cardiaque sont :

  • les ACE- inhibiteurs (inhibiteurs de l’enzyme de conversion) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine ;
  • les bêtabloquants ; 
  • les diurétiques ;
  • les inhibiteurs de l’aldostérone ;
  • la digitale.

De plus, en présence d’une asynchronie de l’activité électrique entre les  ventricules droit et gauche du cœur, un dispositif de resynchronisation similaire à un pacemaker peut être implanté et améliorer la fonction cardiaque et donc les symptômes.  

L’indication d’un défibrillateur implantable, comme protection contre la mort subite, devra être évaluée chez chaque patient.

La participation à un programme de revalidation cardiaque et d’exercice physique est également vivement conseillée.

Dans certaines conditions, notamment en fonction de  l’âge et des comorbidités, une transplantation cardiaque peut  être envisagée.  Pour les patients en liste d’attente de greffe qui présentent une détérioration fonctionnelle  importante, sous certaines conditions, l’implantation d’un dispositif d’assistance circulatoire mécanique (VAD) pourrait être considéré comme pont à la greffe (Bridge to transplant).

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Route 555
Tel: Tél. + 32 2 764 28 12