Les traitements / Pet-scanner

Pet-scanner

Le terme « PET » signifie « tomographie par émission de positrons ». Il s'agit d'un examen d'imagerie utilisant des caméras qui détectent dans le corps les sites de fixation d'un traceur radioactif injecté par voie intraveineuse (par une perfusion). Il n’y a pas d’utilisation de rayons X, comme pour le scanner.

Le PET Scanner est pratiqué en complément des radiographies, scanner et imagerie par résonance magnétique (RMN). Il permet de détecter spécifiquement des zones suspectes de tumeur ; il permet de suivre l'évolution d'un cancer durant le traitement et de déceler d'éventuelles rechutes.

Le PET Scanner est effectué dans le Service de médecine nucléaire.

Pet-scanner

Le PET Scanner dure de 2 à 3 heures. L'examen en lui-même dure habituellement 30 minutes.

Le patient doit être à jeun depuis au moins 6 heures :

  • depuis minuit si l’examen est programmé le matin ;
  • si l’examen a lieu l'après-midi, le patient est autorisé à prendre un petit-déjeuner léger avant 7 heures du matin puis doit rester à jeun jusqu’à l’examen.

Le patient peut boire de l'eau ou du café noir et prendre ses médicaments (sauf précision de la part du médecin).

Une perfusion est placée dans une veine du pli du coude par laquelle sera administré le traceur. Le taux de sucre dans le sang sera systématiquement contrôlé pour garantir la bonne qualité de l'examen.

Le patient devra ensuite rester assis dans le fauteuil d'injection, au calme, en attendant la diffusion du radiotraceur. Cette procédure dure environ 1 heure 30.
Pendant cette période, le patient recevra de l'eau à boire afin de garantir une bonne hydratation et une bonne élimination du traceur non capté.

Après la période d’injection du radiotraceur, le patient sera installé pour l’examen. Il sera couché sur le dos, la tête posée dans un support rigide afin de garantir l'immobilité stricte est indispensable au bon déroulement de l'examen.

Le produit administré (le sucre marqué au fluor, appelé FDG) est faiblement radioactif ; il ne présente pas de risque pour la santé du patient et de son entourage. Il est cependant recommandé de ne pas côtoyer de femmes enceintes ou de jeunes enfants le jour de l'examen.

Le traceur ne présente pas d’effets secondaires répertoriés. Il n'y a pas de réaction allergique à craindre avec ce produit.

Il sera demandé de boire beaucoup d'eau afin de faciliter l'élimination urinaire du traceur non capté.

Contact et rendez-vous

Service de médecine nucléaire
Route 500
Tel: 02 764 25 82