Les traitements / Valves

Implantation d'un dispositif MitraClip

La valve mitrale est composée de deux feuillets qui s’ouvrent et se referment lors du cycle cardiaque. La régurgitation mitrale survient lorsque la valve mitrale ne se referme pas suffisamment bien, ce qui permet au sang de refluer du ventricule vers les oreillettes. Cet excès de « travail » pour le cœur peut poser différents problèmes à terme :

  • fibrillation auriculaire ;
  • hypertension pulmonaire ;
  • insuffisance cardiaque.

Les médicaments disponibles actuellement n’agissent que sur les conséquences de l’insuffisance mitrale. Seule la chirurgie permet de réparer ou de remplacer la valve mitrale, et reste le traitement de référence.

Cette intervention nécessite d’ouvrir le thorax et de couper le sternum pour atteindre le cœur. La chirurgie de la valve mitrale n’est par conséquent pas proposée aux patients trop âgés et/ou à haut risque chirurgical. Pour ces derniers, une alternative thérapeutique a été développée: l’implantation d’un dispositif, le MitraClip, par voie fémorale. Cette technique est réalisée sous anesthésie générale et consiste à rapprocher les deux feuillets mitraux puis de les fixer en leur milieu par un clip permettant de réduire le défaut de coaptation et diminuer la régurgitation mitrale. Toutefois, ce dispositif MitraClip ne convient pas à tous les patients. Seuls les patients dont l’anatomie et le type de régurgitation (fuite) correspondent à certains critères stricts peuvent en bénéficier.

Le patient est admis la veille de l’intervention. L’intervention dure 2 à 3 heures.

Le MitraClip requiert une hospitalisation de 4 à 5 jours.  

Hospitalisation pour un bilan

Le patient est hospitalisé une première fois pour un bilan. A cette occasion, différents examens sont réalisés :

  • une prise de sang ;
  • un interrogatoire (par un infirmier) pour connaître les médicaments pris par le patient ainsi que ses allergies éventuelles.

Le cardiologue complètera le bilan cardiaque grâce à divers examens :

  • un électrocardiogramme ;
  • une échographie cardiaque transthoracique et une échographie transoesophagienne;
  • une coronarographie ;
  • une radiographie du thorax ;
  • de la kinésithérapie respiratoire peut être proposée pour préparer le retour à domicile après l’intervention.

 

Hospitalisation pour la pose du MitraClip

  • Il est recommandé au patient d’amener ses médicaments  (notamment les somnifères et/ou tranquillisants) afin d’éviter de changer ses habitudes;
  • La tonte des plis inguinaux, endroit de ponction, sera effectuée la veille de l’intervention ;
  • Le patient prendra une douche avec du savon antiseptique ;     
  • Le kinésithérapeute préparera le patient sur le plan respiratoire;
  • Avant l’intervention le patient devra être à jeun (ne rien boire, ne rien manger à partir de minuit).

L’implantation du MitraClip est réalisée dans une salle de cathétérisme cardiaque avec un environnement stérile.    

Une perfusion est placée au niveau du bras du patient pour lui administrer divers médicaments tels que l’anesthésie générale, des anticoagulants  ainsi que des antibiotiques pour prévenir l’infection.

Après l’administration d’une anesthésie générale, le médecin place un cathéter au niveau du pli de l’aine pour amener le clip jusqu’au cœur.

Un produit de contraste à base d'iode est utilisé afin de visualiser l'aorte, la valve mitrale et les artères.

Une sonde vésicale est également placée pendant la procédure.

 

La collaboration d’une équipe pluridisciplinaire est cruciale dans cette intervention qui associe :

  • un anesthésiste (la pose du MitraClip s’effectue sous anesthésie générale) ;
  • un cardiologue interventionnel;
  • un chirurgien cardiaque;
  • un échographiste (son rôle est essentiel car c’est lui qui guide le cardiologue et le chirurgien).

Un monitoring cardiaque sera maintenu jusqu'à la sortie de l'hôpital. 

Après l’intervention, le patient est transféré dans le Service de pathologies cardiaques intensives pour une durée de 24h.
Il est ensuite admis dans l’Unité de chirurgie cardiovasculaire et thoracique où il séjourne de 4 à 5 jours.

 

Mobilisation

  • Le patient ne pourra pas plier les jambes pendant 6 heures.
  • Le lever avec l’aide d’un infirmier et la marche dans le couloir de l’unité avec le kinésithérapeute sont préconisés dès le lendemain de l’intervention. 

 

Plaie

  • Le point de ponction doit être surveillé (apparition d'un hématome/d’une induration).  
  • Le pansement sera refait le lendemain de l’intervention.
  • Les fils éventuels doivent être retirés après 10 jours par un infirmier ou un médecin.
  • Le pli de l'aine peut rester gonflé et douloureux pendant quelques jours.

 

Médicaments  à prendre après la pose du MitraClip

Le patient devra prendre du Plavix pendant 4 semaines et de l'aspirine pendant au moins 6 mois.

 

Sortie de l’hôpital

En l’absence de complications, le retour au domicile est permis 3 jours après l’intervention.

Le patient contactera son médecin traitant afin de planifier une visite rapidement après son retour au domicile.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Service de cardiologie
Tel: 02 764 28 88