Les traitements / Coronaire

Cathétérisme droit de repos ou d'effort

Le cathétérisme droit est prescrit dans le cadre de certaines maladies atteignant le muscle cardiaque, les valves du cœur ou en cas d’hypertension pulmonaire. Cet examen utilise un cathéter spécial, appelé « cathéter de Swan Ganz », qui permet des mesures précises de pression et de débits (quantité de sang que le cœur éjecte) à certains endroits du cœur et des poumons.

Pour un cathétérisme droit, il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Cet examen ayant habituellement lieu en début d'après-midi, un repas de midi léger est même conseillé.

Les médicaments habituels doivent être pris, sauf avis contraire du médecin. En cas de prise d’anticoagulants (SintronR, MarcoumarR...), ils doivent souvent être arrêtés et remplacés par un autre traitement, selon  avis médical.

Avant l’examen, il sera demandé au patient de réaliser une prise de sang pour vérifier certains paramètres (coagulation, taux d’hémoglobine, nombre de plaquettes sanguines, taux de potassium).
Il est important également de disposer d’une radiographie de thorax récente, surtout si le patient est porteur d'un pacemaker.

Des électrodes autocollantes sont d’abord appliquées sur le thorax. Ces dernières permettront la surveillance de l’électrocardiogramme (ECG) qui représente l'activité électrique du cœur durant tout l'examen.

Un petit cathéter est ensuite mis en place sous anesthésie locale dans une artère de l'avant-bras afin de suivre la tension artérielle de façon très précise et de prélever des échantillons de sang artériel pour analyser le contenu en oxygène du sang.

Enfin, le cathéter de Swan Ganz est introduit au niveau d'une veine du cou. Ce tuyau souple muni d'un petit ballonnet à son extrémité ne gêne en rien les mouvements. Il permet de prendre des mesures de pressions à différents endroits du cœur, mais aussi de prélever des échantillons de sang. Dans certains cas, notamment chez les patients porteurs d’un pacemaker, le cathéter devra être introduit sous contrôle de rayons X en salle de cathétérisme.

Après la mise en place du matériel, des mesures sont effectuées en position couchée : pression, débit et consommation d'oxygène. Pour cette dernière mesure, le patient doit respirer à travers un masque buccal l'air de la pièce durant quelques minutes.
Les mêmes mesures sont ensuite réalisées en position assise.

Dans la plupart des cas, ces données seront complétées par des mesures réalisées lors d'un effort. Dans ce cas, le patient pédale sur un vélo sous les indications d’un technicien. La charge (ou frein) sera maintenue constante quelques minutes. Lors de chaque palier d'effort, des mesures spécifiques de pression et des prélèvements sanguins seront effectués et la consommation en oxygène est mesurée. La fréquence, le rythme cardiaque et la tension artérielle seront suivis de façon continue durant tout l'examen.

Après le dernier palier d'effort, le patient continue à pédaler quelques minutes à son rythme et sans charge afin de faciliter la récupération. La fréquence cardiaque, l’ECG et la tension sont monitorés jusqu'au retour aux valeurs normales.

Après l'examen, les cathéters seront retirés et un pansement compressif sera appliqué quelques minutes sur le bras. Le patient peut ensuite quitter le laboratoire et rentrer chez lui.

Dans certains cas, une échocardiograhie sera réalisée immédiatement après la mise en place des cathéters et les mesures seront répétées en position assise et  lors de chaque palier d’effort.

Contact et rendez-vous

La prise de rendez-vous se fait par contact direct du médecin demandeur au 02 764 28 09

Tel: