Les traitements / Valves

Dilatation et implantation valvulaire aortique TAVI

La sténose dégénérative de la valve aortique est une pathologie fréquente de la personne âgée due à une calcification des feuillets valvulaires qui crée un obstacle à l’éjection du sang par le cœur.

L’apparition d'un symptôme (essoufflement à l'effort, douleur thoracique, syncope, insuffisance cardiaque,…) menace le pronostic vital et la qualité de vie du patient.

Le traitement classique est la chirurgie de remplacement valvulaire aortique ; une intervention lourde nécessitant une anesthésie générale, l’ouverture du thorax et le recours à la circulation extracorporelle (dérivation de la circulation sanguine hors du corps et des poumons afin d’arrêter ces organes et de vider le sang du cœur). Celle-ci n’est pas proposée aux patients trop âgés et/ou à haut risque chirurgical. Pour ces derniers, une alternative thérapeutique a été développée: la dilatation de la valve aortique par voie fémorale (TAVI).

Dilatation et implantation valvulaire aortique TAVI

Suite à la dilatation de la valve aortique par voie fémorale (TAVI), un bref séjour (24 heures) aux soins intensifs sera nécessaire pour une surveillance rapprochée.

La dilatation de la valve aortique par voie fémorale (TAVI) requiert une hospitalisation d’environ une semaine.

Hospitalisation pour décider du traitement approprié

Le patient sera hospitalisé une première fois afin de pour décider du traitement approprié.

A cette occasion, l’infirmier lui fera une prise de sang et le questionnera sur les médicaments qu’il prend ainsi que sur ses allergies éventuelles.

Le cardiologue complètera le bilan cardiaque grâce à divers examens :

  • Electrocardiogramme ;
  • échographie cardiaque ;
  • coronarographie ;
  • radiographie du thorax ;
  • scanner…

Différents membres de l’équipe multidisciplinaire lui rendront visite et de la kinésithérapie respiratoire sera proposée pour le domicile.

 

Lors de l’hospitalisation pour l’implantation de la valve aortique par voie fémorale TAVI

Lors de l’hospitalisation pour l’implantation de la valve aortique par voie fémorale (TAVI), le patient amènera ses médicaments (notamment les somnifères et/ou tranquillisants) afin d’éviter de changer ses habitudes.

Une nouvelle prise de sang est requise.

La tonte des plis inguinaux, endroit de ponction, sera effectuée la veille. Une douche sera réalisée avec du savon antiseptique. Elle sera répétée le jour de la procédure.

Le kinésithérapeute préparera le patient sur le plan respiratoire.

Avant l’intervention le patient devra être à jeun, ce qui veut dire ne rien boire ni manger à partir de minuit.

Le TAVI est réalisé dans une salle de cathétérisme cardiaque spacieuse avec un environnement stérile.    

Une perfusion est placée au niveau du bras du patient pour la diffusion de médicaments (anticoagulants, légers sédatifs, antibiotiques pour prévenir l’infection).

Une sonde vésicale pour les femmes ou un étui récolteur d’urine pour les hommes est également placé.

Après administration d’une anesthésie locale, le médecin introduit des cathéters au niveau des plis de l’aine, permettant le passage des sondes jusqu’au cœur. Un de ces cathéters permet d’introduire la sonde à ballonnet porteuse de la nouvelle valve. Ce matériel se déploie lors du gonflement du ballon et remplace immédiatement la valve aortique malade.

Un produit de contraste à base d'iode sera utilisé afin de visualiser l'aorte, la valve aortique et les artères.

Lors du gonflement du ballon dans la valve aortique (environ 20 secondes), le patient peut ressentir un malaise ou des palpitations.

Dilatation et implantation valvulaire aortique TAVI 2

Un monitoring cardiaque sera maintenu jusqu'à la sortie de l'hôpital. 

 

Mobilisation

  • Le patient ne pourra pas plier les jambes pendant 6 heures.
  • Le lever avec l’aide d’un infirmier et la marche dans le couloir de l’unité avec le kinésithérapeute sont préconisés dès le lendemain. 

 

Plaie

  • Le pansement sera refait le lendemain.
  • Les fils éventuels doivent être retirés après 10 jours par un infirmier ou médecin.
  • Le point de ponction doit être bien surveillé (apparition d'un hématome/d’une induration).  
  • Les plis de l'aine peuvent rester gonflés et douloureux pendant quelques jours. 

 

Médicaments  post-TAVI

  • Le patient devra prendre de l'aspirine à vie.
  • En cas d'infection, le médecin traitant du patient prescrira des antibiotiques pour éviter la fixation de bactéries sur la prothèse. Il en sera de même avant un soin dentaire.

 

Sortie de l’hôpital

En l’absence de complication, le retour au domicile est permis 3 jours après l’intervention.

Le patient contactera son médecin traitant pour qu’il réalise une visite rapidement après le retour au domicile.

Un suivi en consultation avec échocardiographie doit être réalisé régulièrement afin de s'assurer du bon fonctionnement de la prothèse valvulaire aortique.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire

Tel: 02 764 28 88