Les traitements / Valves

Chirurgie de la valve mitrale avec Robot Da Vinci

La valve mitrale contrôle le débit sanguin par le côté gauche du cœur. Lorsqu’elle s’ouvre, elle permet au sang de s’écouler dans le ventricule gauche. Lorsque ce ventricule se contracte, la valve mitrale se ferme afin d’empêcher le sang de revenir vers l’oreillette gauche.

Il arrive que la valve mitrale souffre d’une anomalie dès la naissance ou ait été endommagée par l’âge, une infection ou une maladie cardiaque. Dans ce cas, elle ne parvient plus à fermer correctement le ventricule gauche et le sang revient vers l’oreillette gauche. On parle d’une insuffisance mitrale (IM).

L’IM oblige le cœur à travailler plus et, à long terme, peut être à l’origine de différents problèmes cardiaques :

  • insuffisance cardiaque ;
  • décompensation cardiaque ;
  • hypertension artérielle pulmonaire ;
  • fibrillation auriculaire.

Les médicaments disponibles actuellement n’agissent que sur les conséquences de l’IM. Seule la chirurgie permet de réparer ou de remplacer la valve mitrale.

Le recours à des techniques moins invasives, comme le robot Da Vinci®, offrent de nombreux avantages :

  • cicatrices plus petites ;
  • durée d’hospitalisation plus courte ;
  • risque d’infection diminué ;
  • réduction des pertes de sang et du besoin de transfusions sanguines ;
  • rétablissement plus rapide ;
  • retour rapide aux activités quotidiennes.

Les patients trop âgés et/ou à haut risque chirurgical peuvent également bénéficier d’une alternative thérapeutique: l’implantation d’un Mitraclip, par voie fémorale.

Chirurgie de la valve mitrale avec Robot Da Vinci

Le patient est admis la veille de l’intervention.

L’intervention dure 2 à 3 heures.

Après l’intervention, le patient est transféré dans le Service de pathologies cardiaques intensives pour une durée de 24h. Il est ensuite admis dans l’Unité de chirurgie cardiovasculaire et thoracique où il séjourne de 4 à 5 jours.

C’est lors de l’entretien avec le chirurgien que se discute l’indication d’utilisation de la technique du robot Da Vinci®. C’est également un moment privilégié pour informer le patient des avantages et des inconvénients de cette technique.

La date d’intervention est fixée avec le patient, de même que la date d’admission aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Lors de l’admission, le patient est pris en charge par l’équipe infirmière qui le prépare pour l’intervention du lendemain :

  • douche avec savon désinfectant ;
  • tonte du thorax, de l’aisselle droite, des plis inguinaux délimitant le champ opératoire, mais également des mollets afin d’installer des monitorings de surveillance ;
  • jeûne dès la veille à minuit.

L’anesthésiste et le chirurgien rendent visite au patient la veille de l’intervention afin de répondre à ses dernières questions.

Le matin de l’intervention, après avoir pris une douche avec le savon désinfectant et ôté bijoux, prothèses dentaires... l’infirmier administre au patient la prémédication prescrite par l’anesthésiste.

Au quartier opératoire, le patient est pris en charge par les anesthésistes et les infirmières.

Si l’opération ne se déroule pas comme prévu, le chirurgien peut décider d’opter pour une chirurgie conventionnelle avec ouverture du sternum.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale.

Avec le dispositif Da Vinci®, chaque manœuvre chirurgicale doit être réalisée par l’action directe du chirurgien. Les mouvements de la main du chirurgien peuvent être évalués, filtrés et traduits en des mouvements plus précis de micro-instruments situés dans la zone opératoire.

Chirurgie de la valve mitrale avec Robot Da Vinci 2

Malgré la petite taille des incisions, les patients opérés par le robot Da Vinci® peuvent souffrir de douleurs parfois importantes. Les infirmiers disposent de médicaments efficaces contre la douleur qui pourront soulager rapidement le patient.

Grâce à cette technique chirurgicale, le patient sera rapidement autonome. Dès le lendemain de sa remontée des soins intensifs, il participera activement à sa toilette ; le surlendemain il fera ses premiers pas dans les couloirs.

La sortie est prévue dans les 5 jours suivant l’intervention.

À la sortie de l’hôpital : le patient est autonome, il lui est cependant conseillé de faire appel à des proches pour l’aider les premiers jours suivant l’intervention.

Après une semaine, le patient sera capable de rouler à vélo, de se promener.
Le patient est autorisé à prendre un bain.

Après trois semaines : reprise autorisée des entrainements sportifs.

Après un mois : la reprise de l’activité professionnelle est tolérée. Cependant, pour une question d’assurances, il vous est toujours interdit de conduire.

Après deux mois : la reprise de l’activité professionnelle et de la conduite est autorisée.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Service de chirurgie cardiaque – Route 555
Tel: 02 764 61 07