Les traitements / Valves

Chirurgie de la valve mitrale

La valve mitrale contrôle le débit sanguin du côté gauche du cœur. Elle est composée de deux feuillets qui s’ouvrent et se referment lors du cycle cardiaque pour empêcher le sang de revenir vers les poumons.

Parfois, un dysfonctionnement peut rendre la valve mitrale non-étanche ; c’est ce qu’on appelle un prolapsus. Ce défaut de fermeture de la valve peut entraîner une insuffisance mitrale importante qui, à long terme, peut être à l’origine de différents problèmes cardiaques :

  • insuffisance cardiaque ;
  • décompensation cardiaque ;
  • hypertension artérielle pulmonaire ;
  • fibrillation auriculaire.

Les médicaments disponibles actuellement n’agissent que sur les conséquences de l’insuffisance mitrale. Seule la chirurgie permet de réparer ou de remplacer la valve mitrale.
Cette intervention nécessite d’ouvrir le thorax et de couper le sternum pour atteindre le cœur.

Il s’agit d’une intervention lourde. Pour certains patients, il est possible d’avoir  recours à des techniques moins invasives, comme le robot Da Vinci®,  qui offrent de nombreux avantages.

Les patients trop âgés et/ou à haut risque chirurgical peuvent également bénéficier d’une alternative thérapeutique: l’implantation d’un dispositif, le MitraClip, par voie fémorale.

Le patient est admis la veille de l’intervention. L’intervention dure 2 à 3 heures.

Lors de l’admission, le patient est pris en charge par l’équipe infirmière qui le prépare pour l’intervention du lendemain :

  • douche avec savon désinfectant ;
  • tonte des endroits requis ;
  • être à jeun à partir de la veille à minuit.

L’anesthésiste et le chirurgien rendent visite au patient la veille de l’intervention afin de répondre à ses dernières questions.

Le matin de l’intervention, après avoir pris une douche avec le savon désinfectant et ôté bijoux, prothèses dentaires... l’infirmier administre au patient la prémédication prescrite par l’anesthésiste.

Au quartier opératoire, le patient est pris en charge par les anesthésistes et les infirmières.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale ; elle nécessite le recours à la circulation extracorporelle (dérivation de la circulation sanguine hors du corps et des poumons afin d’arrêter ces organes et de vider le sang du cœur).
Le chirurgien ouvre le thorax et coupe le sternum pour atteindre le cœur et réparer ou remplacer la valve mitrale défectueuse.

Après l’intervention, le patient est transféré dans le Service de pathologies cardiaques intensives pour une durée de 24 à 48 heures en général. Il est ensuite admis dans l’Unité de chirurgie cardiovasculaire et thoracique où il séjourne de 4 à 5 jours.

Le chirurgien revoit le patient 2 à 3 mois après l’intervention.

Le médecin traitant et le cardiologue assurent ensuite le suivi de leur patient.

Suite à l’intervention, le patient peut se sentir essoufflé et fatigué. Ces effets secondaires disparaissent lorsque le patient reprend ses activités quotidiennes.

La convalescence dure environ 3 mois.

Contact et rendez-vous

Institut cardiovasculaire
Service de chirurgie cardiaque – Route 555
Tel: 02 764 61 07